Allergie aux pollens : quels sont ses symptômes annonciateurs et les traitements astucieux pour y remédier ?

419
0
allergie aux pollens

Les pollens sont de retour, en ce moment précis de l’année, et les allergies saisonnières réapparaissent de nouveaux avec tout un lot de symptômes : maux de tête, spasmes bronchiques, inflammations des parois nasales, démangeons, etc. pour cela, l’intervention médicale et les actes préventifs sont nécessaires.

Le magazine santé de « mutuelles-comparateur.fr » conseille aux personnes allergiques de se protéger le mieux possible durant cette période de pollinisation printanière. Il donne aussi des conseils utiles et des astuces pour traiter naturellement les irritations subies.

Allergie aux pollens en ce moment : zoom sur les symptômes et la durée de l’épidémie

L’allergie aux pollens ou pollinique est la plus fréquente en ce moment et les personnes fragiles ressentent les symptômes suivants :

  • crises d’éternuement
  • fatigue chronique
  • écoulement nasal (rhinite) et/ou nez bouché
  • les yeux larmoyants et/ou qui brûlent
  • démangeaisons au niveau du palais, du nez et des oreilles.
  • gorge irritée, etc.

Des réactions allergiques semblables surgissent, aussi, en cas de sensibilité à la poussière domestique, à certains produits cosmétiques et aux moisissures. La distinction se fait au niveau de l’endroit et/ou du moment d’apparition des troubles.

De plus, la durée de l’épidémie allergique commence généralement dès le mois du Mars. Toutefois, les périodes des pollinisations changent en fonction de la flore existante dans chaque région. Ci-dessous un calendrier qui explique l’exposition et la distribution des pollens par type et dans les différentes zones du pays :
exposition aux pollens

Source : Mutualité Française

Allergie aux pollens : liste des traitements médicaux pour y remédier

Différents médicaments et vaccinations sont disponibles pour apaiser les symptômes de l’allergie aux pollens :

  • les sprays nasaux et les collyres pour yeux
  • les corticostéroïdes (préparations à base de cortisone)
  • les antagonistes des leucotriènes
  • les antihistaminiques

Néanmoins, l’immunothérapie spécifique (ITS) est jusqu’à maintenant le seul traitement causal possible d’une allergie pollinique ; elle exige souvent une clarification allergologique par un médecin spécialiste.

Certaines thérapies de médecine douce telle que la phytothérapie peuvent également soulager les symptômes avec succès. La forme thérapeutique appropriée doit être déterminée avec le thérapeute correspondant.

Allergie aux pollens : des conseils de prévention pour anticiper la saison pollinique

Pour prévenir ou bien réduire les symptômes de l’allergie pendant la saison des pollens, il est recommandé de :

  • Aérer le logement brièvement (seulement pendant la saison pollinique)
  • Installer un filtre à pollen dans la voiture
  • Se laver les cheveux avant de se coucher
  • Éviter de sécher le linge à l’extérieur
  • Mettre des lunettes de soleil, et même un masque du nez dans les zones d’alerte rouge

Près de 31 % des français sont allergiques, d’où l’importance du diagnostic dès l’apparition des premiers symptômes.

⇒ Notez bien : La plupart des personnes affectées ignorent qu’une allergie non traitée risque de s’aggraver et d’induire à une hospitalisation ; alors redoublez de vigilance !

Allergie aux pollens : Que faire pour traiter les symptômes gênants ?
La moyenne des votes pour l’article est : 4.38 (87.5%) 16 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE