Chutes chez les personnes âgées : causes, conséquences et prévention de cet accident souvent fatal

702
0
Chutes chez les personnes âgées

La fréquence des chutes chez les personnes âgées est très élevée. Cet accident domestique est l’un des motifs d’hospitalisation et de mortalité des seniors de plus de 65 ans.

La dégradation des différentes fonctions vitales du corps ainsi que les pathologies associées au vieillissement sont les principaux facteurs qui augmentent les risques de tomber et d’être blessé ; c’est une expérience souvent « terrible » pour une personne esseulée.

Seniors ! Consultez les causes et les conséquences de cette mésaventure et puis, essayez notre comparatif mutuelle pour trouver une complémentaire santé capable de couvrir les frais d’hospitalisations et des rééducations au cas d’accident.

Chutes chez les personnes âgées : Les causes et les conséquences de cet accident de la vie courante

Les chutes chez les personnes âgées sont liées à la dégradation des différentes fonctions vitales du corps ainsi qu’à des pathologies associées au vieillissement.

Qu’il soit à domicile, dans les différents types de maison de retraite ou dans un lieu publique, les chutes surviennent sans avertir.

Ce type d’accident de la vie courante résulte principalement de :

  • La baisse de la capacité visuelle
  • Des troubles de la fonction cognitive
  • La détérioration de l’audition
  • La diminution de la force musculaire
  • Une mobilité réduite
  • Des troubles de la marche et de l’équilibre
  • Des effets secondaires de certains médicaments cardio-vasculaires, psychotropes, analgésiques, etc. ; il est important d’éviter la sur-médication
  • la consommation abusive d’alcool
  • Un logement et un environnement inadaptés aux seniors et à ses besoins (escaliers sans rampe, baignoire glissant, etc.)
  • Certains malaises ou maladies comme la perte de connaissance, accident cardiovasculaire, etc.
  • Des chaussures qui favorisent la glissade.

Selon plusieurs études effectuées, les chutes chez les personnes âgées sont la cause majeure du décès de nos seniors, surtout pour les plus de 65 ans vivants seuls à domicile.

Ces accidents de la vie courante peuvent être à l’origine de conséquences graves et handicapantes. En effet, cette mésaventure est souvent suivie par des interventions médicales et chirurgicales. Elle provoque certaines blessures, fissures ou fractures, surtout celles du col du fémur. Ces chutes sont les causes les plus fréquentes de la perte d’autonomie chez les personnes du troisième âge. Dans ce cas, un accompagnement ou une aide permanente comme les infirmières est indispensable. Ces prestations sont prises en charge partiellement par la sécurité sociale et le reste des frais est remboursé par une mutuelle senior.

Quand surviennent les chutes des personnes âgées ?

Les personnes âgées chutent souvent au cours des activités simples de la vie quotidienne, telles que marcher, descendre un escalier, se lever d’une position assise, sauter ou s’asseoir.
Les pertes d’équilibre surviennent aussi suite à des chocs émotionnels ou une exposition prolongée au soleil. Le mieux est d’éviter les situations stressantes et les canicules qui peuvent assommer un senior fragile.
En cas de chute, ne laissez pas les problèmes financiers s’opposer à votre rétablissement dans les moments délicats.

Chutes chez les personnes âgées : quelle conduite adopter pour mieux les prévenir ?

Les chutes chez les personnes âgées sont considérées comme un problème majeur de santé publique. En plus d’être à l’origine de complications physiques, tomber chez-soi répétitivement provoquent souvent des difficultés psychologiques et sociales.

Pour prévenir ces risques, il est important de :

  • Manger saine et équilibrée : afin d’éviter les surcharges pondérales et de limiter la perte de masse musculaire. Les menus riches en calcium sont nécessaires pour renforcer les os.
  • Consulter régulièrement votre médecin traitant : avoir des contrôles réguliers chez son médecin permet de prévenir et traiter certains problèmes de santé (visuels, auditifs, etc.). Ces consultations aident à être vigilant quant aux effets des médicaments.
  • Recourir à une activité physique adaptée : comme le taïchi ou le karaté ; Ces pratiques maintiennent le sens de l’équilibre et de la souplesse. Ils protègent également les capacités cardio-respiratoires et musculaires.
  • Veiller à être entouré par la famille : vieillir parmi les siens privilégie la sécurité et diminue le risque de chutes chez les personnes âgées.
  • Adapter votre environnement et logement à vos nouvelles exigences : améliorer l’éclairage, déplacer les obstacles dans les zones de passage, mettre des systèmes antidérapants dans les escaliers, privilégier la moquette plutôt que le linoléum ou les parquets cirés, etc.

La prévention des chutes accidentelles chez les personnes âgées est une démarche à entreprendre tout au long de la vie. N’oubliez pas, être en bonne santé c’est moins de risque de chuter.

Syndrome « post-chute » : comment se manifeste ce trouble chez les personnes âgées ?

Le syndrome post-chute apparait après une ou plusieurs chutes de la personne âgée. Il se manifeste par un blocage des réflexes naturels en cas de perte d’équilibre. La synchronisation des mouvements du corps (des mains et des jambes), pour amortir le choc, est entravée.

Voici ce que provoque ce syndrome chez les seniors :

syndrome chez les seniors

La peur de tomber est un trouble psychologique qui perturbe la vie quotidienne des seniors. D’ailleurs, certains d’entre eux se sentent en danger et expriment leur anxiété, vu l’éventualité d’une absence totale de secours ou d’une assistance.

La gravité des conséquences de la chute chez les personnes âgées (un décès dans environ 10 % des cas après 80 ans) justifie que la haute autorité sanitaire (HAS) insiste régulièrement sur les mesures de prévention et la mise en place de nouvelles perspectives pour protéger les personnes de troisième âge.

Chutes des personnes âgées : quelles causes et conséquences ?
La moyenne des votes pour l’article est : 4.73 (94.67%) 15 votes

PARTAGER