Retraite anticipée : quelles conditions pour quitter le monde du travail avant 60 ans ?

355
0
Retraite anticipée

La retraite anticipée est un dispositif qui permet aux seniors actifs de quitter leurs travails de façon définitive avant l’âge 60 ans sous certaines conditions. En effet, ceux qui souffrent d’un handicap (physique ou mental) consécutif à une maladie ou un accident professionnel, peuvent demander au médecin du travail d’entamer la procédure nécessaire pour un départ à la vie inactive.

Le magazine senior de « Mutuelles-Comparateur.fr » met lumière sur toutes les conditions nécessaires pour profiter d’un départ anticipé à la retraite et des conseils pour bien vivre ce changement de statut social.

Retraite anticipée : quelles sont les règles qui régissent l’interruption définitive d’une longue carrière ?

Demander une retraite anticipée peut se faire suite à une longue durée de travail, suite à une ou pour pénibilité (inaptitude à effectuer les tâches au sien de l’entreprise).

Il est bon à savoir qu’il est possible de cumuler plus tard votre pension retraite à un nouveau revenu. En effet, la loi vous autorise à travailler comme le font aujourd’hui un nombre important de personnes âgées en tant que « senior à votre service » ou encore « des seniors vous conseillent ».

Retraite anticipée pour invalidité : Quelles sont ses règles d’acceptation ?

La retraite anticipée pour invalidité est possible à taux plein de 50 % dès 55 ans, sous réserve de remplir les trois conditions suivantes :

  • une durée suffisante d’activité professionnelle ;
  • un nombre suffisant de cotisations mensuelles pour la sécurité sociale ;
  • un taux d’incapacité permanente de 80 %, d’une invalidité de niveau comparable ou de la qualité de travailleur handicapé.

La retraite anticipée pour pénibilité : quand est-il possible d’y accéder ?

Dans le cas d’une retraite anticipé pour pénibilité ou inaptitude, l’assuré doit remplir deux conditions :

  • l’incapacité de poursuivre l’exercice de son emploi sans nuire à sa santé ou mettre ses collègues en danger ;
  • l’inaptitude physique et définitive à 50% pour travailler constaté par un praticien agréé.

Il est important à savoir que l’état de pénibilité ou l’inaptitude est apprécié par le médecin-conseil. L’avis de ce dernier est décisionnel pour accorder la retraite ou la refuser.

Retraite anticipée : Comment réussir la transition d’une vie active à une existence de repos ?

Profiter d’une retraite anticipée a certes ses avantages. Toutefois, il est important d’accepter son nouveau statut social et d’organiser sa vie afin de bien vieillir après l’arrêt du travail.

Le passage de la vie active à celle d’un retraité résidant à temps complet chez-lui induit à un changement d’habitudes et de repères. Il peut même être à l’origine de nombreuses complications, surtout d’ordre psychologique.

Pour cela, plusieurs conseils sont à suivre pour mieux vivre la transition vers une vie de retraité, comme :

  • Se consacrer à ses passions : rester toujours actif en ayant recours à des activités cérébrales et physiques douces afin de garder une fraîcheur de corps et d’esprit.
  • Concrétiser ses rêves de jeunesse : organiser des voyages, des sorties en couples et des excursions pour éviter des situations de solitude et d’isolement social .
  • Bien gérer son temps : veiller à maintenir certaines habitudes (comme l’heure des repas, du réveil, du coucher, etc.) aide à mieux organiser son emploi du temps journaliers.
  • Bien choisir sa mutuelle santé : Après la retraite, les besoins médicaux s’accumulent ; pour cela, il est judicieux de trouver un contrat santé spécial retraité qui s’adapte à leurs nouvelles exigences.

Partir à la retraite avant ou après l’âge légal est considéré comme une nouvelle étape de la vie. Cette dernière est aussi importante que celle de sa carrière professionnelle. Il est donc recommandé de bien la planifier.

Retraite anticipée : comment en bénéficier et s’y préparer avant 60 ans ?
La moyenne des votes pour l’article est : 4.56 (91.11%) 9 votes