Accueil Santé & Bien-être Maladie

Vaccination des personnes âgées : quels sont les vaccins obligatoires ou recommandés pour les seniors et à quels remboursements s’attendre par la mutuelle ?

7436
0
vaccins pour senior

La vaccination des personnes âgées est fortement recommandée pour accueillir la saison automnale et hivernale en bonne santé. C’est une mesure importante pour protéger cette population vulnérable contre diverses maladies infectieuses, notamment la grippe, la pneumonie, la méningite, etc.

Étant donné que le vaccin est le moyen le plus sûr pour se protéger et éviter plus de 2000 cas de décès chaque année, les seniors sont tous menés à respecter leurs rappels vaccinaux et les recommandations de leurs médecins traitants.

Dans ce sens, le magazine santé met lumière sur l’importance de la vaccination contre les affections saisonnières et les remboursements possibles des vaccins obligatoires ou optionnels par la Sécurité sociale et les mutuelles santé.

Vaccination des personnes âgées : quels sont les vaccins recommandés contre les affections saisonnières ?

Etre bien protégé et vivre des bons moments à toute saison est le souhait de chacun. Pour cela, le magazine vous dresse la liste des principales infections et allergies que la vaccination permet d’éviter :

  • La grippe saisonnière : elle est parmi les affections les plus contagieuses et son vaccin devrait être renouvelé au début de chaque automne / hiver. Le vaccin antigrippal est fortement recommandé chaque année aux personnes de plus de 65 ans, pour se protéger de toute contamination virale. Il est pris en charge à 100 % par l’assurance maladie pour les populations à risque comme le cas des personnes âgées de 75 ans et plus ou les seniors atteints d’une affection de longue durée. D’ailleurs, ces profils reçoivent annuellement une invitation de vaccination par la Sécurité sociale.
  • La gastro-entérite : la population âgée est caractérisée par sa fragilité face à la grippe intestinale. D’ailleurs, plus de 50 cas de décès ont été enregistrés durant les deux dernières année. Entre-autres, des remèdes naturelles existent pour apaiser ou prévenir les symptômes douloureux.
  • Le Pneumocoque : il s’attaque aux voix virales de la personne et peut causer diverses maladies pulmonaires. Le vaccin dit « pneumococcique » permet de lutter efficacement contre cette infection. Il en existe différents types, et la recommandation peut varier en fonction de l’âge et des facteurs de risque individuels.
  • Le Tétanos : une maladie infectieuse aiguë, les spores responsables se retrouvent principalement dans la terre. Pour une personne de plus de 80 ans, l’infection est potentiellement mortelle, un vaccin antitétanique est fortement recommandé.
  • Encéphalite à tiques : une maladie virale du système nerveux central, comme son nom le dit, transmise par divers acariens. Des zones à risques ont été identifiées dans la région d’Alsace. 3 injections du vaccin d’encéphalite sont suffisantes pour éviter les symptômes irréversibles.
  • La Zona : c’est une dermatose virale qui est due essentiellement à une réactivation du virus varicelle-zona (VZV). « Zostavax » est le vaccin spécifique destiné aux seniors afin de traiter la maladie. Il est recommandé pour les personnes âgées de plus de 50 ans pour prévenir cette maladie et ses complications.
  • L’hépatite : la vaccination contre l’hépatite est une mesure importante pour prévenir les infections virales graves du foie. Elle est obligatoire si la personne présente des facteurs de risque important. Et c’est le même cas pour la Diphtérie, la Polyomyélite, les Infections à Haemophilus influenza B, la Rougeole, la Rubéole, etc.
  • Autres vaccins : en fonction de la santé individuelle, d’autres vaccins tels que ceux contre la coqueluche, la fièvre jaune, la diphtérie et d’autres maladies peuvent être recommandés selon la résidence du senior (Guadeloupe, Guyane, ou autres départements d’outre-mer).

Avec la présence de ces infections souvent dangereuses, les seniors sont appelés à se faire vacciner pour se protéger et éviter de menacer leurs santé. En ce qui concerne les personnes expatriées, il est conseillé de se renseigner sur les vaccinations nécessaires selon leurs destinations.

Aussi, les établissements de soins pour personnes âgées, tels que les maisons de retraite, jouent un rôle important dans la promotion de la vaccination. Ils doivent veiller à ce que les résidents soient à jour avec leurs vaccins pour minimiser le risque d’éclosion de maladies infectieuses.

Dans la suite, le magazine de « Mutuelles-comparateur.fr » vous invite à découvrir les remboursements possibles des vaccins et autres facteurs de risque qui peuvent déclencher une contamination possible.

Vaccins des personnes âgées : combien remboursent les mutuelles en plus de la prise en charge de l’assurance maladie ?

Les vaccins dédiés aux personnes âgées sont remboursés par l’assurance maladie à 65 % sur une prescription médicale et 100 % pour les profils à mobilité réduite, ALD, ou ceux qui présentent des risques. Quant aux mutuelles, elles complètent la prise en charge du ticket modérateur des vaccins et de leurs injections via la garantie « Prévention ». Les complémentaires santé proposent généralement des forfaits allants de 15 €/an jusqu’à 75 €/an.

Dans le même sens, l’injection du vaccin en pharmacie, hôpital ou même à domicile est prise en charge par la Sécurité sociale, les taux atteignent :

  • 70 % en cas de vaccination durant une consultation chez le médecin
  • 70 % en pharmacie et contre la grippe saisonnière pour les personnes éligibles
  • 60 % s’il s’agit d’une infirmière qui vaccine, sur prescription médicale

Pourquoi est-ce primordial de se faire vacciner annuellement en tant que personne âgée ?

La vaccination des personnes âgées contribue, non seulement à protéger leur santé, mais aussi à réduire la propagation des maladies infectieuses au sein de la population en général. Pour les seniors, la vigilance est double, vu qu’avec l’âge :

  • L’immunité s’affaiblit : le système immunitaire tend à s’affaiblir avec l’âge, ce qui peut rendre les personnes âgées plus susceptibles de contracter des infections et moins aptes à en guérir.
  • Les complications s’aggravent : les sexagénaires ont un risque plus élevé de complications graves, telles des infections pulmonaires sévères, voire le décès, à la suite d’infections comme la grippe et la pneumonie.

Les vaccins saisonniers protègent les seniors qui pourraient être plus vulnérables en raison de problèmes de santé sous-jacents. Il est essentiel de suivre les recommandations médicales et de maintenir à jour les vaccinations pour assurer une meilleure qualité de vie et une plus grande sécurité

Seniors ! Vaccinez vos animaux et protégez-vous des maladies zoonoses

La vaccination des animaux domestiques est une obligation pour les seniors agriculteurs, en effet, une bête infectée d’un virus ou d’une bactérie peut transmettre les maladies (zoonoses) à ceux qui s’en occupent quotidiennement et, le cas peut s’aggraver pour les éleveurs qui ont plus de 70 ans.
Faites attention à ces infections mentionnées ci-dessous, qui peuvent toucher vos troupeaux :

  1. Rage : cette maladie touche toutes les espèces de mammifères (chats, chiens, rongeurs, etc.). Sans vaccination, ses symptômes sont irréversibles et mortels.
  2. Maladie de Lyme : une infection bactérienne fréquente chez les chevaux, lapins et autres mammifères. La majorité des contaminations survient entre les mois de mars et le mois de septembre.
  3. Tularémie : l’infection transmissible des troupeaux (moutons, chèvres, les lièvres, etc.). En France, la tularémie fait partie des maladies infectieuses à déclaration obligatoire depuis 2002.
  4. Griffes du chat : une maladie infectieuse bactérienne principalement transmise, comme son nom l’indique, par griffure d’un félin.

À ce niveau, il est recommandé aux seniors converties dans l’élevage et les activités rurales d’avoir une bonne mutuelle agricole qui permet de mieux rembourser les frais liés aux traitements des maladies zoonoses.

Le magazine santé de « Mutuelles-comparateur.fr » rappelle qu’il n’est jamais trop tard pour se faire vacciner et avoir son propre calendrier de vaccination. De plus, c’est bien remboursé par plusieurs mutuelles partenaires.

4.9/5 - (13 votes)