Accueil Conseils mutuelle senior

Mutuelle invalidité : quelle formule santé choisir pour rembourser au mieux les frais des seniors handicapés ou invalides de catégorie 1, 2 ou 3 ?

13531
0
Mutuelle pour personne invalide

Une mutuelle spéciale invalidité, choisie simplement sur « Mutuelles-comparateur.fr », permet de couvrir efficacement les besoins médicaux des seniors handicapés, dépendants ou invalides (de catégorie 1, 2 ou 3) dont leur quotidien est jalonné par des dépenses médicales lourdes et couteuses.

C’est le cas de plusieurs mutuelles partenaires au comparateur telles que SwissLife, Apicil, Generali et FFA qui proposent des offres adaptées aux besoins médicaux spécifiques des invalides.

Prise en charge à 100 % par le régime de base, la personne en invalidité ayant une déficience physique ou le tuteur d’un déficient mental sont menés à choisir la bonne complémentaire santé capable de minimiser les restes à charge de certains traitements et thérapies coûteux dont les taux de remboursements vont jusqu’à :

  • 400% de la BRSS pour l’achat des prothèses, les aides techniques ou la location de certains appareils médicaux
  • 180 €/an pour couvrir les séances de rééducation en plus des taux de 500% BRSS pour les dépassements d’honoraires des médecins, infirmiers ou ostéopathes
  • Frais réels pour l’hospitalisation (ambulatoire, classique ou psychiatrique) avec des forfaits de 135 €/jour pour la chambre particulière et les frais de confort.

Le Magazine Senior vous rappelle que les handicaps sont reconnus par l’état comme des affections de longue durée (ALD), ils sont classés en 3 catégories selon la gravité et l’incapacité de la personne invalide.

À cet effet, découvrez comment optimiser le choix d’une mutuelle spéciale invalidité physique ou mentale quel que soit la catégorie et quels sont les remboursements à prévoir par une personne handicapée ou son tuteur légal.

Mutuelle et invalidité : laquelle permet une bonne couverture santé pour un senior invalide de catégorie 1, 2 ou 3 ?

Choisir une mutuelle pour personne invalide de catégorie 1, 2 ou 3 demande de vérifier certains critères pour prendre la bonne formule santé, à savoir :

  • des garanties médicales activées sans carence : une mutuelle à prise d’effet immédiat est salutaire quand une hospitalisation ou l’acquisition d’un équipement médical (chaise roulante, lit médicalisé, etc.) est imminente.
  • l’absence de questionnaires médicaux : cela permet d’éviter l’exclusion ou l’augmentation du prix surtout quand l’assuré est en invalidité de catégorie 2 ou 3 (handicapé ayant besoin d’une assistance médicale constante).
  • des formules santé sur-mesure : le comparateur permet de générer des formules santé personnalisées selon les exigences de l’assuré et ses ayants droit. Ils peuvent librement ajuster les garanties proposées pour qu’elles soient conformes à leurs besoins médicaux particuliers.
    D’autres offres plus typiques sont aussi proposées, à savoir : les mutuelles pour l’hospitalisation seule, les surcomplémentaires santé, etc.
  • une souplesse tarifaire : la mutuelle pour personnes invalides offre souvent des tarifs étudiés et adaptés au niveau de revenu et le degré d’invalidité de l’adhérent, en plus des réductions pour les familles nombreuses ou les profils financièrement vulnérables.
  • la rapidité des remboursements : c’est un atout pour que le senior invalide poursuive ses soins médicaux sans devoir trop attendre le versement des indemnités.
  • l’assistance en continu : le soutien et l’aide à domicile sont indispensables surtout pour les seniors qui viennent d’être hospitalisés, ceux vivant seuls ou dépendants.

Que ce soit pour malvoyance, cécité, surdité ou perte de motricité, chaque handicap nécessite des soins particuliers qui peuvent être onéreux et qui ne sont pas toujours pris en charge par la Sécurité sociale (CPAM). D’où l’utilité d’une mutuelle adaptée pour se faire rembourser les dépenses engagées.

Mutuelle en invalidité 1, 2 ou 3 : à quels remboursements s’attendre pour vivre sa vie confortablement étant senior invalide ?

La recherche d’une mutuelle pour invalidité commence par demander des devis en ligne afin de profiter des formules seniors pas chères avec des garanties adaptées aux personnes en perte d’autonomie.

De plus, il est bien de vérifier les taux et les plafonds de remboursements proposés par type d’invalidité :

  • Les déficients moteurs : il est recommandé de choisir une mutuelle qui prévoit des remboursements élevés pour :
    • les appareillages utiles aux personnes à mobilité réduite (chaises roulantes, béquilles, etc.) et à leurs entretiens.
    • les infirmiers et les auxiliaires médicaux en cas d’intervention à domicile
    • les frais de rééducation et d’hospitalisation dans les centres spécialisés, etc.
  • Les malvoyants (et les aveugles) : des mutuelles adaptées à ces profils d’assurés existent et permettent de couvrir :
    • les achats d’appareillages spécifiques pour basse vision (remboursement de verres de lunettes, monture, etc.)
    • certains médicaments non pris en charge par le régime de base
    • la chirurgie réfractive ou celle d’anti-myopie.
  • Les malentendants (et les sourds) : une mutuelle adaptée aux malentendants permet d’obtenir des garanties efficaces pour réduire les restes à charge des :
    • achats des appareils auditifs et leurs entretiens : les compagnies partenaires à « Mutuelles-Comparateur.fr » couvrent les prothèses auditives jusqu’à 300 % du BRSS en plus d’un forfait de 340 €/an par oreille équipée.
    • consultations des spécialistes (orthophonistes, les audioprothésistes et médecins ORL) : 200 % est le minimum à prévoir pour couvrir les tarifs de ces spécialistes qui se doublent dans le secteur 2.
    • La chirurgie ORL de l’oreille : une prise en charge du forfait journalier et le coût de séjour aux frais réels est indispensable pour réduire les restes à charge en cas d’intervention chirurgicale sur l’oreille interne ou l’insertion d’un implant cochléaire.
  • Les déficients mentaux : les mutuelles adaptées à l’handicap mental remboursent en priorité les :
    • consultations des psychiatres : des taux qui atteignent 400% de la BRSS sont utiles en cas de dépassements d’honoraires appliqués souvent chez les psychiatres.
    • frais des hospitalisations : que ce soit pour une admission courte ou prolongée, le remboursement efficace des frais hospitaliers dans un centre psychiatrique permet de réduire les coûts supportés par la famille.
    • médicaments prescrits : il est avantageux d’avoir des remboursements efficaces pour l’achat des antidépresseurs (ou des tranquillisants) mal remboursés par l’assurance maladie. Le mieux est que toutes les vignettes de différentes couleurs soient prises en compte.
      De plus, plusieurs des mutuelles partenaires à Mutuelles-comparateur.fr » proposent des forfaits jusqu’à 120 € pour l’achat de médicaments sans ordonnances (l’automédication).

Afin de mieux affronter le quotidien et vivre le plus normalement possible, la couverture santé la plus indiquée à une personne invalide prévoit le remboursement des médecines douces (les assureurs partenaires les couvrent jusqu’à 400 € par an), des cures thermales, divers vaccins, le petit appareillage orthopédique, le lit médicalisé, l’hospitalisation à domicile, etc.

→ Notez bien : certains contrats santé collectifs tels que les mutuelles communales ou celles obligatoires d’entreprise peuvent être non-adaptées aux besoins spécifiques d’une personne handicapée.

Dans ce cas, il est recommandé de choisir un contrat santé individuel capable de couvrir l’ensemble des frais médicaux et de profiter pleinement des aides financières destinées aux personnes invalides. D’ailleurs, l’allocation aux adultes handicapés (AAH) est désormais une option permettant de prendre une formule individuelle tout en préservant le budget.

Mutuelle et invalidité : que faire en cas de pathologie invalidante qui nécessite plusieurs soins coûteux ?

Certains assurés en invalidité de catégorie 3 recourent à des soins intensifs et de longue durée (personnes atteintes de fibromyalgie, d’autisme, d’Alzheimer, pathologies lourdes, etc.).

Dans ce cas, la prise en charge à 100 % de la Sécurité sociale ainsi que celle de la mutuelle n’arrivent pas à couvrir les dépenses engagées et les restes à charge restent importants.  À cet effet, le senior handicapé ou invalide peut :

  • Joindre une surcomplémentaire santé pas chère au contrat santé principal afin de compléter les remboursements en troisième niveau. La surmutuelle spéciale invalides renforce certaines garanties dont l’assuré a besoin le plus et peut être axée sur l’hospitalisation, les frais de chirurgie, l’optique/dentaire, etc.
  • Des associations pour handicapés peuvent proposer des contrats santé de groupes ouverts aux adhérents invalides afin d’obtenir des tarifs plus avantageux et des aides spécifiques.
    Le senior peut consulter la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour savoir s’il existe cette possibilité dans son département.
  • Dans plusieurs municipalités et mairies, l’assuré peut bénéficier d’une mutuelle communale. Il s’agit de contrats collectifs proposés par certaines communes à leurs habitants afin de bénéficier d’une couverture santé à tarif réduit.
  • Demander de l’aide auprès du centre communale d’action sociale « CCAA » qui collabore avec plusieurs associations de solidarité et propose une aide financière pour les foyers dont les budgets sont modestes.

N’oubliez pas que pour vivre confortablement en invalidité et payer moins cher les cotisations de sa mutuelle. Un seul devis gratuit sur « Mutuelles-comparateur.fr » suffit pour avoir une couverture santé adaptée aux besoins spécifiques des personnes qui souffrent d’une incapacité permanente ou temporaire.

Elle leur permet de bénéficier de remboursements renforcés sur les dépenses de santé liées à leur handicap, ainsi que de services d’accompagnement et de prévention adéquats.

4.2/5 - (52 votes)