Accueil Santé & Bien-être Bien-vieillir

Thérapie cognitive et comportementale : est-elle efficace et quels sont les exercices prescrits pour revenir à son rythme habituel ?

9285
0
Thérapies cognitives et comportementales

La thérapie cognitive et comportementale (TCC) est une approche thérapeutique qui vise à aider les individus en travaillant sur leurs pensées, leurs émotions et leurs comportements. Elle repose sur l’idée que les pensées influencent les émotions et les comportements, et elle permet de modifier les schémas de réflexion pour améliorer le bien-être mental. Le tarif d’une TCC chez un psychologue dépasse les 50 € en moyenne.

D’ailleurs, elle est recommandée à toute personne qui souffre d’anxiété, de dépression post-traumatique ou d’un déséquilibre aux niveaux de leurs comportements quotidiens, cela nuit à leur santé et traumatise leurs entourages.

À cet effet, contrôler sa respiration par des gestes simples et s’éloigner des ondes négatives provoquées par le stress, sont parmi les exercices prescrits par les professionnels (psychiatre, psychologue, etc.) qui exercent la thérapie cognitive et comportementale et qui, guérissent progressivement les troubles et bouleversements gênants.

Dans ce sens, le magazine santé vous appelle de découvrir à quoi consiste cette thérapie, quels sont ses exercices et comment elle aide les personnes atteintes de cancer ou autre pathologie lourde de surpasser leurs souffrances.

Thérapie cognitive et comportementale TCC : zoom sur cette approche psychologique et son degré d’efficacité

La TCC se concentre sur le présent et sur la manière dont les pensées et les comportements actuels peuvent influencer le fonctionnement quotidien. Voici certains des principes et des techniques couramment utilisés en TCC :

  1. L’identification des schémas de pensée négatifs : la TCC aide les individus à identifier les schémas de pensée automatiques négatifs ou irrationnels qui contribuent à des problèmes émotionnels tels que l’anxiété, la dépression, les phobies, etc.
  2. La restructuration cognitive : une fois que les schémas de pensée négatifs sont identifiés, la thérapie vise à les remettre en question et à les remplacer par des pensées plus réalistes et positives. Cela aide à changer la façon dont une personne perçoit une situation donnée et à modifier ses réactions émotionnelles.
  3. L’exposition et la désensibilisation : pour les troubles anxieux et les phobies, la TCC utilise souvent des techniques d’exposition progressive pour aider les individus à affronter leurs peurs de manière contrôlée. Cela permet de réduire l’anxiété et de développer de nouvelles associations positives avec des stimuli autrefois redoutés.
  4. L’apprentissage de compétences de gestion du stress : la TCC enseigne des compétences pratiques de gestion du stress, telles que la relaxation, la respiration profonde, la résolution de problèmes et la communication assertive. Ces compétences aident les individus à faire face aux situations stressantes de manière plus adaptative.
  5. La planification et activation comportementale : la thérapie encourage les individus à s’engager dans des activités positives et gratifiantes pour améliorer leur humeur et leur fonctionnement général. Il s’agit de mettre en place des objectifs réalistes et de prendre des mesures concrètes pour les atteindre.

N’oubliez pas, des séances de TCC chez le psychiatre ou le psychologue peuvent être remboursées par des forfaits intéressants via les mutuelles partenaires du blog santé des seniors.

Exemples d’exercices de la thérapie cognitive et comportementale TCC

Angoisse, phobie ou dépression, la thérapie cognitive et comportementale ou « TCC » lutte contre ces troubles grâces à des exercices et des techniques adaptés au profil de chaque patient. Le but est de rectifier son comportement suite à une crise, une confusion brusque ou un blocage face à un problème précis.

Le magazine senior vous liste quelques exercices utilisés en TCC, les manipulations semblent simples mais leur apport sur le plan psychique est capital :

quelques exercices utilisés en TCC

Il est important de savoir qu’à chaque acte, le patient est mené à s’auto-évaluer et noter dans un document ses émotions, ses sensations et ses réactions, puis les amène au thérapeute. Par ailleurs, la répétition de ces techniques engendre des nouvelles cognitions plus appropriées que le praticien les analyse lors des consultations.

La personne qui applique la TCC apprend avec le temps à s’exposer à ce qui lui fait crainte, puis de procéder à une auto-observation, pour ensuite changer ses pensées et apprivoiser ses sensations corporelles désagréables.

La thérapie cognitivo-comportementale : aide-t-elle les personnes âgées cancéreuses à battre la maladie ?

Près de 60 % des personnes âgées cancéreuses ont arrêté leurs traitements de chimiothérapie, par ignorance ou craintes de ses effets secondaires. À cet effet, l’apport des techniques de TCC permettent aux seniors de poursuivre leurs traitements avec un esprit sans peur et en gardant espoir jusqu’au bout.

Dans cette mesure, le magazine de « Mutuelles-comparateur.fr », conseille les proches de ceux qui ont abandonné leurs traitements, de les encourager à consulter les thérapeutes de TCC qui ont contribué à la guérison des cas cancéreux.

La TCC se base sur une relation de confiance et de confidentialité entre le praticien et son patient. Dans les cas de maladie lourde, l’objectif est de remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés aux traitements par des pensées et des réactions adéquates pour reprendre l’estime de soi.

La morale de cette recommandation, c’est que chacun d’entre nous doit s’accrocher à la chance de guérison contre cette maladie même à un stade avancé et par tous les moyens possibles, rien n’est impossible dans la vie.

Pour conclure, Le magazine santé informe que la séance de TCC dure environs 50 minutes et son prix varie de 30 à 140 euros selon la région et le thérapeute visité. De plus, Plusieurs mutuelles santé remboursent cette thérapie par des montants intéressants.

4.9/5 - (34 votes)