Accueil Santé & Bien-être Bien-vieillir

Divorce des seniors : est-il un phénomène néfaste pour la santé des personnes âgées et comment surmonter ce moment difficile ?

12007
0
Divorce des seniors

Les chiffres liés au divorce des seniors sont en hausses. En effet, ce phénomène social n’est plus une situation réservée aux jeunes couples ou à ceux du milieu de vie. De nos jours, les cas de séparation touchent également les sexagénaires, une tendance qui a vu son taux doubler au cours des dix dernières années.

Après des décennies de vie commune, de nombreux couples âgés décident de prendre des chemins séparés pour diverses raisons. Annuellement, près de 24.000 personnes de plus de 60 ans divorcent et dans 65 % des cas enregistrés, ce sont les femmes qui lancent la procédure.

Isolement, dépression et envies suicidaires sont les conséquences directes dues à un divorce tardif. Cependant, les cas de soulagements, de libérations et de nouveaux départs sont aussi fréquents après de longues relations conjugales marquées par la discorde.

Quelles sont les impacts du divorce sur la santé, pourquoi se séparer après 30 ans de mariage ou plus et quelles sont les solutions pour garder l’esprit alerte après l’acte ?

Le Magazine Santé du « Mutuelles-comparateur.fr » vous dévoile toutes les bonnes réponses dans ce qui suit.

Divorce des seniors : quelles sont ses répercussions sur la santé physique, sociale et mentale des personnes âgées ?

Le divorce des seniors est perçu par les sociologues comme une alternative à éviter absolument. Ce phénomène, souvent qualifié de « divorce gris », soulève de nombreuses questions et défis, tant sur le plan personnel que sociétal.

En effet, cette solution de dernier recours affecte la santé des personnes âgées et engendre des dommages aussi bien psychologiques que physiques.

Le divorce après 50 ans, 60 ans ou plus est à l’origine du :

  • Déclin psychologique : mettre fin à une relation, spécialement de longue durée, peut s’avérer nuisible pour l’esprit. Avoir une personne à ses côtés et s’en séparer du jour au lendemain est une cause majeure de la dépression, de l’anorexie, et même de la schizophrénie chez les personnes âgées.
  • Solitude : vivre seul dans son domicile augmente les risques d’accident domestique comme les brûlures, les chutes chez les personnes âgées ou les tentations suicidaires.
  • Sur-médication : pour éviter de se sentir coupable ou fautif après un divorce, certains seniors recourent aux antidépresseurs et aux somnifères. Au cas où la personne prend déjà des pilules, cela peut conduire à des cas d’iatrogénie, et même à des hospitalisations urgentes.
  • Redéfinition de la situation financière : sur le plan financier, le divorce chez les seniors présente des enjeux particuliers. La répartition des biens accumulés au fil des ans, la pension alimentaire et la prestation compensatoire sont des aspects cruciaux à considérer. Ces éléments nécessitent une attention particulière, car ils peuvent avoir des conséquences importantes sur la sécurité financière des deux parties.

Entre autres, le divorce d’un couple senior fait disparaître un bon nombre d’amis et de relations Il engendre aussi d’énormes pertes d’argent liées aux frais de traitement, d’hospitalisation ou d’admission à une maison de retraite. De plus, ce phénomène est généralement mal vécu par les enfants et entraînent des complications relationnelles.

Pour cette raison, Le Magazine santé des seniors et de nombreuses associations incitent à bien peser le pour et le contre avant d’entamer la rupture conjugale.

Divorce des seniors : quels sont les raisons qui poussent les personnes de 60 ans et plus à divorcer ?

Divorcer après l’âge de 60 ans induit les seniors au malaise. Les raisons d’une séparation après des dizaines d’année de vie en couple sont multiples, à savoir :

  1. Le départ en retraite : les personnes âgées se trouvent libres et cherchent à redéfinir leurs modes de vie et faire des nouvelles connaissances. Le départ à la retraite marque souvent une transition majeure dans la vie des retraités, entraînant une réévaluation des relations personnelles.Les longues heures autrefois passées au travail sont remplacées par un temps partagé en continu avec le conjoint, ce qui peut révéler ou exacerber des différences et des incompatibilités jusqu’alors ignorées ou tolérées.
  2. L’expansion des réseaux sociaux et sites de rencontres : de nos jours et à l’aide d’un simple mobile, les seniors multiplient les occasions de nouvelles rencontres. D’ailleurs, le nombre des cas de divorce liés aux discussions en ligne a doublé ces dernières années.Il est également intéressant de noter que, statistiquement, ce sont souvent les femmes qui prennent l’initiative de ces séparations après 60 ans. Cette démarche peut être motivée par le désir d’indépendance ou la volonté de poursuivre de nouveaux projets personnels, parfois après des années de dévouement familial.
  3. Les problèmes de sexualité entre seniors : un problème majeur notamment pour les femmes, à 60 ans, le désir baisse et les attentes vis-à-vis de leurs vies conjugales ne sont plus intenses comme avant. Ce genre de conflits peut affecter les relations familiales, notamment avec les enfants et petits-enfants, et pose la question de la reconstruction d’un cercle social souvent tissé autour du couple.

Malheureusement, certaines couples âgées ignorent les bons moments vécus et n’hésitent plus à se séparer. D’ailleurs, l’Institut National d’Études démographiques affirme que le nombre de séparations chez les plus de 60 ans s’est multiplié par 3 durant les 10 dernières années.

Le divorce chez les seniors est un sujet complexe qui mérite une réflexion approfondie. Il est essentiel de prendre en compte les aspects émotionnels, financiers et sociaux pour accompagner au mieux les personnes concernées dans cette transition de vie.

Divorce des seniors : comment éviter les tracas de santé liés à ce phénomène ?

Le divorce des seniors pour altération définitive du lien conjugal est souvent un choix inévitable. Cependant dans la plupart du temps, il est mal vécu d’un côté et/ou de l’autre. Afin de bien vivre un divorce, il est conseillé aux plus âgées de :

  • Démarrer une nouvelle vie : faire de nouvelles rencontres est une option pour bien vieillir à côté d’une personne aimée. Le remariage après un divorce est envisageable et permet de vaincre la solitude pendant la vieillesse.
  • Maintenir des liens proches avec son cercle familial : la rupture est généralement à l’origine d’un détachement familial lors duquel les enfants prennent le parti d’un parent contre l’autre. Faire en sorte d’avoir ses enfants et petits fils à ses côtés au moins les week-ends et de partager des activités avec eux est fortement conseillé pour son bien être
  • Recourir à l’accompagnement : s’attacher aux services d’un accompagnateur ou accompagnatrice offre en plus d’une assistance à domicile, l’opportunité d’avoir une personne à ses côtés pour surmonter cette épreuve et améliorer sa qualité de vie.
  • Contacter un psychologue : la décision de divorcer après 5ans ans d’âge est sensible, vu qu’elle implique des aspects émotionnels, financiers et sociaux. Les professionnels du la psychologie jouent un rôle clé dans ce processus, offrant soutien et conseils pour naviguer dans cette période potentiellement difficile. De plus, les séances de psychologie sont pleinement remboursées par plusieurs mutuelles santé partenaires du Magazine senior.

Le divorce des seniors est un choix à respecter, toutefois le mieux est qu’il soit par consentement mutuel après avoir bien étudié la situation. La démarche à l’amiable est plus rapide, plus simple et permet de se quitter en bons termes sans affecter sa santé psychologique ou celles de ses enfants.

Après tout, à 60 ans, il reste en moyenne plus de 20 ans d’espérance de vie, autant en profiter.

4/5 - (91 votes)