Accueil Conseils mutuelle senior

Hospitalisation à domicile : qui a droit à l’HAD, quels sont les délais et conditions de sa mise en place et quels avantages pour seniors atteints de cancer, sous soins palliatifs ou en fin de vie ?

12787
0
Hospitalisation des personnes âgées à domicile

L’hospitalisation à domicile (HAD) est une alternative de soins à l’hospitalisation conventionnelle en établissement, offrant aux patients la possibilité de recevoir des soins médicaux et paramédicaux intensifs directement chez eux.

Cette forme de prise en charge médicale permet aux personnes éligibles à l’HAD de rester dans le confort de leur foyer tout en recevant les traitements nécessaires. Elle est particulièrement bénéfique pour les seniors :

  • À mobilité réduite ou fortement dépendants
  • Atteints de cancer ou autres pathologies lourdes
  • Nécessitant des traitements intensifs ou des soins palliatifs
  • Souhaitant maintenir une proximité avec leurs proches et éviter l’environnement parfois stressant des hôpitaux.

La mise en place de l’HAD dure 2 jours en moyenne et nécessite une coordination étroite entre les professionnels de santé et le patient, ainsi que l’adaptation des soins au domicile. De plus, elle est sujette de prise en charge intéressante par les mutuelles santé partenaires de « Mutuelles-comparateur.fr ».

Dans cette optique, Le « Magazine Santé » cite les conditions nécessaires pour profiter de l’hospitalisation à domicile avec un remboursement des frais engagés et évoque ses multiples avantages pour les seniors et même certains inconvénients perçus.

Hospitalisation à domicile : qui a droit aux services d’HAD et quelles sont les conditions et les délais nécessaires pour que le senior en profite ?

L’hospitalisation à domicile est accessible à toute personne dont la situation clinique le justifie et dont les conditions du domicile permettent de profiter des services de l’HAD.

Ces derniers ne sont pas limités à une tranche d’âge ou à un type de maladie spécifique, mais ils sont plutôt évalués au cas par cas, en fonction des besoins individuels de chaque patient. Cela peut inclure des personnes :

  • Âgées, dépendantes, handicapées ou en fin de vie
  • Atteintes de pathologie lourdes (cancer à un stade avancé, dysfonction articulaire, etc.) ou de longue durée « ALD »
  • Nécessitants des traitements médicaux ou paramédicaux intensifs, ou même des soins palliatifs
  • En situation de précarité sociale.

La mise en place de l’hospitalisation à domicile se fait en 48 heures après l’envoi de la demande et l’accord du médecin traitant. Néanmoins, cela exige le respect de certaines conditions financières, réglementaires et sociales importantes, à savoir :

  • Le patient réside dans une zone couverte du service HAD ou dans un établissement d’hébergement médicalisé (résident en EHPAD, maison de retraite, etc.) acceptant ce type de soins.
  • Le médecin coordinateur de l’HAD estime que les soins peuvent être effectués à domicile.
  • Le demandeur et son entourage sont volontaires pour cette solution (pas d’imposition).
  • Le domicile du malade est adapté à ce mode de prise en charge (stockage des médicaments, appareillage spécifique de surveillance, lit médicalisé, etc.).
  • Faire une demande d’admission en HAD en y joignant le certificat médical, les détails thérapeutiques des soins à faire.
  • Etablir un projet de soins avec l’équipe soignante à domicile, le médecin coordinateur, les infirmiers libéraux, les aides-soignants, etc.

L’HAD est acceptée si la personne demandeuse respecte les conditions susmentionnées. Toutefois, elle est rejetée dans les 2 cas suivants :

  • Le senior est complétement isolé (absence de la famille, des proches ou des voisins, résidence dans une zone indiquée comme désert médical par la Sécu, etc.).
  • Incapacité physique ou mentale pour alerter les services de secours en cas de complication ou de danger.

L’HAD assure une prise en charge médicale à la maison aussi bien qu’en milieu hospitalier. De plus, elle peut être partiellement remboursé par de nombreuses mutuelles santé à des taux allants jusqu’à 300% BRSS.

Le senior ou sa famille peuvent-ils refuser une hospitalisation à domicile (HAD) ?

Le patient a le droit de refuser d’être soigné chez-lui. Le service d’hospitalisation à domicile n’est pas imposé. Cependant, le médecin est tenu de respecter sa volonté tout en l’informant de sa situation et des conséquences d’une telle décision.

Au cas où la famille refuse une éventuelle hospitalisation à domicile pour une raison jugée suffisante par le médecin, l’assuré restera dans l’hôpital afin de continuer ses soins d’une façon normale.

Tarif de l’hospitalisation à domicile (HAD) : quels sont les prix de ce mode de soin demandé souvent par les personnes âgées ?

Que ce soit pour des soins ponctuels ou palliatifs, les tarifs de l’hospitalisation à domicile peuvent varier de 86 € à plus de 500 € par jour selon :

  • L’équipement installé au domicile du patient
  • Les honoraires des médecins et des auxiliaires médicaux mis à disposition
  • La quantité des médicaments demandés par l’entité du HAD
  • La durée du service selon l’état du patient, etc.

Entre autres, les prix de cette prestation demandent une couverture complémentaire renforcée en plus de la prise en charge de l’assurance maladie pour réduire les restes à charge.

Remboursement de l’hospitalisation à domicile (HAD) : combien couvrent les mutuelles et le régime de base pour ce service de soins particuliers ?

L’hospitalisation à domicile est remboursée par plusieurs mutuelles partenaires du comparateur. En effet, le niveau de couverture de l’HAD varie du 100 % à 300 % BRSS selon la formule choisie, les actes réalisés par le médecin coordinateur ou les auxiliaires adjoints et le matériel nécessaire.

Cela complète la prise en charge à 80 % de la Sécurité sociale qui permet de couvrir en partie les soins ponctuels, de réadaptation ou palliatifs réalisés chez le patient comme le cas dans un hôpital classique.

Ainsi, l’assuré en ALD profite d’une prise en charge à 100 % par le régime de base pour ce service spécialisé. La caisse maladie offre à certains assurés aux besoins particuliers une aide financière pour financer.

De plus, le service d’aide à domicile, proposé par l’assurance maladie, est accessible aux personnes éligibles à l’hospitalisation chez soi. Entre autres, un auxiliaire de vie est à la disposition du patient et peut prendre en charge les tâches ménagères et de toilettage de la personne alitée.

Pour découvrir tous les remboursements possibles de l’HAD, il suffit de réaliser dès maintenant un devis gratuit sur « Mutuelles-comparateur.fr ». Ce dernier vous propose de comparer les remboursements de cette garantie prévus par plusieurs compagnies mutualistes partenaires.

6 avantages de l’hospitalisation à domicile (HAD) pour les seniors avisés en cas de soins ponctuels, palliatifs ou autres

L’hospitalisation à domicile (HAD) présente plusieurs avantages et atouts aux patients, parmi lesquels :

  • Profiter d’un environnement hospitalier familier et aimable.
  • Éviter des soins prodigués ponctuellement en hôpital.
  • Organiser la vie du malade (horaires, visites, sommeil, etc.).
  • Permettre de poursuivre les activités quotidiennes chez soi.
  • Éviter les longs déplacements pour accéder aux soins (hôpitaux, cabinets, laboratoires, pharmacies, etc.).
  • Profiter des aides financières dédiées au maintien à domicile comme l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), ou l’Aide au Retour Après une Hospitalisation (ARDH).

Il est bien de savoir que le service d’hospitalisation à domicile représente une option significative pour les personnes en fin de vie, en permettant de respecter les souhaits et la dignité des patients désirant passer leurs derniers moments dans un environnement familier.

En France, une majorité de la population exprime le désir de vivre ces instants chez soi, entourée de ses proches. Toutefois, 30 % des personnes en fin de vie bénéficient de cette forme de prise en charge et soulignent la nécessité d’améliorer l’accès et la qualité des soins palliatifs à domicile.

Le Magazine Santé rappelle les seniors de s’assurer si cette option convient véritablement à leurs modes de vie et à leurs budgets. Il recommande aussi de simuler des devis comparatifs afin de lister toutes les bonnes formules qui couvre le HAD et autres prestations utiles aux seniors.

Inconvénients de l’hospitalisation à domicile : le « HAD » présente certains points de désagrément dans certains foyers

L’hospitalisation à domicile et ses avantages ne cachent pas la présence de certains inconvénients de ce service qui causent parfois des embarras familiaux, à titre d’exemple :

  • Imposer un nouveau mode de vie qui ne convient pas à tous les membres du foyer (prévoir de l’espace libre, faire un aménagement répétitif, etc.)
  • Accepter que la maladie fait partie du quotidien et cela engendre un stress additionnel
  • Violation de l’intimité des membres du foyer, vu que le personnel médical peut intervenir à n’importe quel moment.

Se soigner à domicile est peut-être un confort pour les seniors dépendants. Cependant, la famille peut pâtir de ce mode de vie spécial en raison des facteurs susmentionnés.

En conclusion, l’« HAD » est une solution d’avenir, qui répond aux besoins de soins à domicile de plus en plus sophistiqués et qui s’inscrit dans une démarche de traitements intégrés et coordonnés. Elle illustre l’évolution des pratiques médicales vers plus de flexibilité et d’adaptabilité aux besoins individuels des patients surtout les seniors.

4.6/5 - (52 votes)