Accueil Santé & Bien-être Maladie

Fibromyalgie des seniors : quels sont les traitements naturels les plus efficaces par les plantes, l'homéopathie ou autres thérapies alternatives ?

13759
0
fibromyalgie

La fibromyalgie est une maladie chronique dont le traitement médical est encore insuffisant. Elle touche souvent les seniors et ses symptômes se manifestent par des douleurs intenses répartis sur tout le corps, une fatigue persistante, des troubles du sommeil en plus d’une sensibilité accrue à la pression.

Les symptômes fibromyalgiques sont soulagés par des traitements naturels à base de plantes comme la camomille ou le millepertuis. Certaines thérapies naturelles dont l’homéopathie sont prouvées comme solutions pour atténuer les douleurs chez les personnes atteinte par cette maladie dont les causes sont encore inconnues.

La fibromyalgie est décrite médicalement comme un syndrome polyalgique idiopathique diffus, elle est plus fréquente chez les femmes et peut être associée à d’autres facteurs rhumatologiques.

Heureusement, les traitements naturels anti-douleurs se diversifient et se développent avec la découverte de nouvelles propriétés thérapeutiques des plantes en plus de l’évolution des médecines alternatives. Découvrez-les sur le Magazine santé de « Mutuelles-comparateur.fr » qui donne, dans la suite, tous les détails pour soulager les symptômes désagréables de cette maladie et réaliser un auto-diagnostique.

Fibromyalgie : 4 traitements naturels par les plantes en plus de l’homéopathie contre les symptômes douloureux

Le recours aux plantes médicinales est recommandé pour traiter et soigner la fibromyalgie, surtout pour ceux qui ont franchi la barre de 60 ans.
4 remèdes naturels ont prouvé leur efficacité face aux douleurs continues de la fibromyalgie :

  • Le piment de Cayenne : cet aliment recèle des propriétés qui aident à soulager les souffrances. Cependant, il est nécessaire de l’éviter en cas d’ulcère d’estomac. Mélangez un quart de petite cuillerée dans une tasse d’eau chaude chaque jour
  • Le millepertuis : il est utilisé avec beaucoup de succès pour surmonter les symptômes de la fibromyalgie. À consommer en capsules ou en compléments, vendus généralement dans les pharmacies.
  • La camomille : ses effets antidouleur sont très bénéfiques. Il suffit de l’utiliser dans un bain chaud durant 20 minutes.
  • L’harpagophyton : connue sous le nom de « griffe du diable », cette plante possède un effet analgésique et anti-inflammatoire très puissant Vous pouvez appliquer l’extrait de la plante sur les zones où vous ressentez de la douleur, ou bien préparer des infusions.

Le traitement médical de la fibromyalgie est tout aussi personnalisé et peut inclure des médicaments pour aider à gérer la douleur et améliorer le sommeil, ainsi que des thérapies non médicamenteuses telles que la physiothérapie ou le conseil psychologique pour aider à gérer les symptômes et améliorer la qualité de vie.

Pour ceux qui préfèrent l’homéopathie pour soulager la fibromyalgie, oui c’est possible, les produits les plus efficaces sont les suivants :

  • « Kalium bichronicum 9 CH » : 3 granules 3 fois/jour.
  • « Hypericum 30 CH » : 5 granules chaque matinée.

Il est bien de noter que les remèdes naturels cités et les granules homéopathiques sont sans aucun effet secondaire. Aussi, il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic et un traitement appropriés.

Fibromyalgie : quels sont les symptômes les plus fréquents chez la population des seniors ?

Le diagnostic de la fibromyalgie est clinique et peut être complexe, car il n’existe pas de test spécifique pour la maladie. D’ailleurs, les médecins doivent s’appuyer sur les symptômes rapportés par le patient et exclure d’autres conditions pouvant présenter des signes similaires.

Le symptôme le plus remarquable est la fatigue persistante sur des semaines. Vient par la suite les indices suivants :

  • des douleurs musculaires et osseuses (les premiers signes de l’affection)
  • une sensibilité au toucher et la raideur des muscles, des tendons et des ligaments.

Les parties du corps les plus touchées sont le cou, les épaules, l’abdomen, le bas du dos et les cuisses. Cependant, la douleur peut être ressentie constamment sur une grande surface du corps.

Par ailleurs, d’autres symptômes complémentaires peuvent apparaître surtout chez les seniors comme :

  • les troubles du sommeil ou le dérèglement de l’horloge biologique
  • un manque d’énergie et l’épuisement brutal
  • une mauvaise mémoire
  • une rigidité matinale
  • des maux de tête accompagnés des troubles cognitifs souvent appelés « fibro-brouillard ».

En outre, les symptômes fibromyalgiques s’intensifient puis s’estompent avec le temps. Malheureusement, leur disparition totale est rare. De plus, l’intensité de la douleur varie d’un jour à l’autre selon des facteurs externes comme le stress ou même les conditions météorologiques.

À présent, les chercheurs et les scientifiques suggèrent une variété de facteurs potentiels à l’apparition des symptômes fibromyalgiques, tels que des anomalies dans la façon dont le système nerveux central traite la douleur, des facteurs génétiques, des infections antérieures ou des événements physiques ou émotionnels traumatisants.

Fibromyalgie : d’autres thérapies alternatives existent pour soulager ses symptômes douloureux

Des thérapies et des médecines alternatives sont recommandées dans le traitement de la fibromyalgie, les plus courantes sont :

  • L’ostéopathie : elle est à la tête de liste des pratiques naturelles pour le soulagement des douleurs musculaires et osseuses. Cette discipline est même remboursée à des forfaits de 75 €/séance par les mutuelles santé partenaires du « Magazine Santé des seniors ».
  • La sophrologie ou l’hydrothérapie : ces deux thérapies donnent également de bons résultats sur la fibromyalgie. Les exercices de relaxations pratiquées sont empruntés au yoga et au zen. Elles servent aussi à diminuer le stress, l’angoisse, la tendance à l’isolement, etc.
  • La PNL : cette technique vise à se concentrer sur soi pour une durée déterminée dans le but d’identifier les sources qui déclenchent les douleurs liées à la fibromyalgie.
  • L’acupuncture : c’est l’une des médecines chinoises les plus indiquées pour bloquer les maux liés à des dégénérescences musculaires et nerveux.
  • L’hypnose : il s’agit d’une pratique qui aide à oublier les douleurs, elle est même utilisée dans les salles d’opération pour remplacer l’anesthésie.

Il est également conseillé aux personnes atteintes de fibromyalgie d’adopter des habitudes de vie saines, comme une alimentation équilibrée, une activité physique régulière adaptée à leur condition, et des techniques de gestion du stress.

Bien que la fibromyalgie puisse être une condition difficile à gérer, avec un diagnostic approprié et un plan de traitement personnalisé, de nombreuses personnes trouvent des moyens de gérer leurs symptômes et de mener une vie active et épanouissante.

Fibromyalgie : les causes de la « maladie de la douleur » sont toujours mystérieuses

Anomalie musculaire, disfonctionnement du système immunitaire, infection virale Les vraies causes de la fibromyalgie restent méconnues. Elle reste une condition médicale difficile à comprendre et à traiter.

Malgré des décennies de recherche, les causes exactes de la fibromyalgie ne sont pas encore clairement définies, les facteurs qui pourraient jouer un rôle dans son développement sont plusieurs :

  • Anomalies du système nerveux : des recherches ont indiqué que les personnes atteintes de fibromyalgie pourraient avoir des anomalies dans certaines zones du cerveau qui traitent la douleur et la sensibilité. Ces anomalies pourraient expliquer pourquoi les personnes atteintes ressentent la douleur plus intensément que les autres.
  • Infections : il a été observé que certaines infections virales ou bactériennes peuvent précéder l’apparition des premiers signes de la maladie. Les chercheurs pensent que ces infections pourraient déclencher ou aggraver les symptômes chez les personnes prédisposées génétiquement
  • Traumatismes physiques et émotionnels : les actes traumatisants, tels que les accidents de voiture, les blessures physiques ou le stress émotionnel intense, sont souvent rapportés par les patients comme des déclencheurs potentiels de la fibromyalgie. Ces expériences peuvent provoquer des changements dans la façon dont le corps perçoit la douleur.
  • Stress chronique : le stress prolongé peut affecter le corps de plusieurs manières, y compris en perturbant les hormones et les neurotransmetteurs qui régulent la réponse à la douleur. Le stress chronique est considéré comme un facteur déclencheur de cette maladie.
  • Troubles du sommeil : ils sont courants chez les personnes atteintes et certains chercheurs pensent que ces problèmes de sommeil pourraient non seulement être un symptôme mais aussi un facteur contribuant à la maladie. Un sommeil non réparateur peut affecter de nombreux systèmes corporels et exacerber la douleur et la fatigue.
  • Facteurs hormonaux et immunitaires : des déséquilibres hormonaux et des dysfonctionnements du système immunitaire ont également été associés à la fibromyalgie. Ces facteurs pourraient affecter la manière dont le corps réagit à la douleur et à l’inflammation.
  • Génétique : des études ont montré que la maladie peut avoir une composante génétique. Les personnes ayant des membres de la famille atteints de fibromyalgie sont plus susceptibles de développer la condition elles-mêmes, suggérant que certaines mutations génétiques pourraient contribuer à la sensibilité à la douleur et à l’inflammation.
  • Alimentation et mode de vie : bien que moins étudiés, l’alimentation et le mode de vie peuvent également influencer les symptômes. Certains aliments et habitudes, comme le manque d’exercice ou une mauvaise alimentation, peuvent les aggraver.

« Entre psychiatrique et organique, la vérité est très certainement entre les deux » confirme le Dr André Muller chef de service psychiatrique à l’hôpital Hautepierre.

Coté physiologie, l’hypothèse la plus approuvée dans la plupart des cas est l’hypersensibilité à la douleur. D’ailleurs, plusieurs expériences démontrent la sollicitation des zones cérébrales de la douleur lors de pressions faibles chez des patients.

Il est important de savoir que certains seniors font la confusion entre fibromyalgie et l’usure de tendon, dite « tendinite ». Les symptômes de cette dernière sont moins douloureux ainsi qu’une réadaptation fonctionnelle thérapeutique permet de la guérir.

Au final, le Magazine Santé suggère les seniors qui souffrent de la fibromyalgie de demander des devis gratuits afin de trouver une mutuelle spéciale médecines douces qui rembourse au mieux les thérapies naturelles et les médicaments traitant cette maladie et capables d’apaiser les douleurs.

4.1/5 - (29 votes)