Accueil Conseils mutuelle senior

Remboursement auxiliaires médicaux : sur quelle base tarifaire les mutuelles couvrent-elles les honoraires de l’infirmier, le kinésithérapeute et autres praticiens ?

6453
0
Auxiliaires médicaux

Les mutuelles qui remboursent mieux les auxiliaires médicaux (conventionnés ou non avec la sécurité sociale) tels que l’infirmier, le kiné, l’orthoptiste ou autres professionnels paramédicaux sont celles qui prévoient des remboursements de 300 % du tarif de base (souvent égale 16,13 €) ; et ce, tout en gardant des prix pas chers. C’est le cas de FFA, April ou Apivia qui remboursent efficacement les honoraires de ces praticiens.

Ces mutuelles spéciales auxiliaires médicaux prennent en compte la demande accrue des seniors pour les actes paramédicaux, et leurs garanties peuvent s’étendre sur les dépassements d’honoraires, les majorations de déplacement, l’assistance à domicile et les équipements médicaux nécessaires à la réalisation de soins comme le lit médicalisé, les béquilles, les semelles orthopédiques, certaines prothèses, etc.

Les remboursements susmentionnés sont valables pour plusieurs domaines des auxiliaires médicaux conventionnés ou du secteur libre comme les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes, les orthoptistes, les diététiciens, les ambulanciers, les naturopathes, etc.

Le magazine senior dévoile les mutuelles santé qui remboursent bien les honoraires des praticiens auxiliaires et vous propose des astuces à connaitre pour optimiser leurs prises en charge par la Sécurité sociale.

Mutuelle auxiliaires médicaux : quelles sont les complémentaires santé qui remboursent le mieux leurs honoraires et actes paramédicaux ?

Une mutuelle pour rembourser les auxiliaires médicaux est facile à trouver sur « Mutuelles-comparateur.fr ». Ce comparateur met en avant la liste des meilleures formules santé qui couvrent les honoraires de l’auxiliaire médical et ses actes paramédicaux (soins de ville), elles sont toutes triées par tarifs et/ou taux de remboursement selon les préférences de l’assuré :

Nom de la mutuelle Remboursement de l’auxiliaire médical
Mutuelle de l’Est 400 % BRSS
FFA, April, Apivia 300 % BRSS
MMC 275 % BRSS
Santé VIP 150% BRSS

Cette prise en charge des auxiliaires médicaux par les mutuelles partenaires complète celle de la Sécurité sociale qui prévoit un taux de 60 % d’un tarif de convention de 16.13 €, soit un montant de 9,28 € pour une séance chez l’infirmier ou le kiné, ce qui est insuffisant en cas de dépassement d’honoraires appliqué par l’auxiliaire (les tarifs des consultations peuvent dépasser les 50 €).

De plus, avoir les 9 € de la Sécu demande impérativement de consulter l’un des praticiens conventionnés avec la CPAM tout en lui apportant une ordonnance du médecin traitant. À ce stade, une bonne complémentaire santé est indispensable pour réduire d’éventuelles restes à charge.

Que prévoient les mutuelles en cas de visite d’un auxiliaire sans ordonnance ?

Les mutuelles les plus efficaces prévoient le remboursement des séances chez certains auxiliaires médicaux sans ordonnance du médecin ; et ce, sous forme de prise en charge de médecines douces dont certaines sont pratiquées par des professionnels de santé auxiliaires.

À titre d’exemple : pour les adeptes des massages, ils peuvent consulter un kinésithérapeute ou un ostéopathe sans prescription du médecin et la séance du kiné sera couverte par sa mutuelle par des forfaits intéressants (jusqu’à 50 €/séance).

De plus, certaines mutuelles partenaires prévoient des packs de renfort pour optimiser les remboursements des auxiliaires médicaux en cas de besoins. Les packs ajoutent des taux et de forfaits additionnels : + 150 % BRSS pour les honoraires / actes paramédicaux, + 25 € pour une séance de médecine douce.

Dans ce contexte, la mise en concurrence de ces mutuelles, sur simple devis en ligne, permet à l’assuré de sélectionner en toute tranquillité l’offre la plus adéquate à ses besoins qui rembourse bien l’auxiliaire médical mais aussi d’autres professionnels de santé nécessaires pour garder la forme.

Remboursement auxiliaires médicaux : comment optimiser la prise en charge de leurs honoraires par les mutuelles et la sécurité sociale ?

Avoir un meilleur remboursement de l’auxiliaire médical (honoraires et appareillage inclus) par la mutuelle commence par obtenir la meilleure prise en charge de la Sécurité sociale, cela demande à faire attention aux points suivants :

  • Recourir à des auxiliaires médicaux conventionnés : les visites chez les kinésithérapeutes, ou infirmiers conventionnés avec la CPAM (secteur 1) tout en suivant le parcours de soins cordonnées donnent accès à une prise en charge de 60 % par la Sécurité sociale. En dehors de cette démarche, le taux diminue à 30 %. De plus, recourir à des auxiliaires du secteur libre est souvent lié à des pénalités (baisse des taux de remboursements, dépassement d’honoraires exagérés, tarification onéreuse, refus de déplacement, etc.).
  • Connaître les honoraires de l’auxiliaire d’avance : en cas d’actes de prélèvement au laboratoire, des soins chez le podologue, une radiologie, une visite du professionnel de santé à domicile ou dans une institution hospitalière, etc., il vaut mieux questionner sur les honoraires et les frais prévus d’avance. Certains auxiliaires médicaux pratiquent des tarifs variables (de 5 à 70 € ou plus) qui dépendent de la spécialité, le secteur de conventionnement, le nombre de séances à réaliser, la technologie utilisée, l’acte paramédical à exécuter et la durée. Cependant, les valeurs des remboursements restent les mêmes.
  • Ne pas oublier la participation forfaitaire : il est bien de savoir qu’une franchise médicale de 1 à 2 € s’applique sur tous les actes réalisés par les auxiliaires médicaux. Cette somme d’argent est déduite de la prise en charge de la Sécurité sociale et reste à la charge de l’assuré.

Rappelez-vous que l’auxiliaire médical intervient toujours sur la demande d’un médecin, mais ne le remplace pas ; c’est surtout un technicien de la santé qui participe à la prise en charge du patient dans son parcours de soins.

Les visites des auxiliaires médicaux en cabinet ou à domicile sont sollicitées particulièrement par les seniors. D’ailleurs, la majorité de ces praticiens (pour des raisons de fidélité) n’appliquent pas de dépassement d’honoraires important surtout avec les assurés de plus de 60 ans (actifs ou retraités), ce qui améliore par conséquent la prise en charge de leurs actes par la CPAM.

Auxiliaire médical : liste des majorations tarifaires qui peuvent être appliqués par le professionnel paramédical

Les majorations tarifaires appliquées par les auxiliaires médicaux en plus du prix de la consultation se résument comme suit :

  • L’Indemnité de déplacement : 2,50 €
  • Les Indemnités kilométriques : appliqués si l’auxiliaire exerce loin de l’agglomération du patient (plus de 2 km en plaine [0,35 €] ou d’1 km en montagne [0,50 €]).
  • Les majorations de nuit : entre 20 h et 23 h ou de 5 h à 8 h impliquant le paiement de 9,15 € de plus. Puis, de 23 h à 5 h faisant augmenter le tarif de 18,30 €
  • La majoration du dimanche / jour férié : 8,50 €

« Mutuelles-comparateur.fr » vous aide à choisir votre mutuelle spéciale auxiliaires médicaux ; tirez profit d’une formule santé qui rembourse les actes paramédicaux les plus demandés à prix pas cher.

Liste des auxiliaires médicaux : comment sont-ils regroupés et quels sont leurs actes paramédicaux les plus courants ?

La liste des auxiliaires médicaux reconnus par la Sécurité sociale et donnant droit à des remboursements médicaux inclut principalement les :

La liste complète des auxiliaires médicaux (reconnus ou non par le régime de base) englobe des dizaines de praticiens qui sont regroupés comme suit :

honoraires auxiliaires médicaux

La liste de leurs actes paramédicaux est de plus en plus longue avec le développement des nouvelles techniques, des services et des spécialités médicaux.

A tout acte paramédical correspond un code (exemples : AMO, AMP, AMS, AMI, ASX, etc.) et chacun a un prix de convention bien déterminé (2 €, 5 €, 15 €, 19 €, 23 €, etc.). D’ailleurs, le prix de la consultation chez un auxiliaire médical regroupe en partie le tarif de base de l’acte à réaliser.

Entres-autre, les actes paramédicaux la plus demandés par les seniors impliquent principalement le kiné, l’infirmier et le pédicure / podologue, des exemples sont listés dans le tableau suivant :

Chez l’infirmier / infirmière Chez le kinésithérapeute Chez le pédicure
Les soins d’hygiène et per-opératoire (toilette, seringue, installation, aide au levé, etc.) Rééducation d’un membre : coude, genou, jambe, cheville, etc. Diagnostic et traitement des hyperkératoses, des verrues plantaires, des ongles incarnés, des onychopathies et autres affections épidermiques ou unguéales du pied
Le recueil de données de surveillance (mensurations, température, pouls, tension, rythme respiratoire, volume des urines, évaluation de la douleur, etc. Etablir un bilan kinésithérapique à envoyer au médecin en cas de besoin Exfoliation et abrasion des téguments et phanères par rabotage, fraisage et meulage
Les actes d’urgence (hypo-hydratation, hyper-tension, hypo-glycémie, ventilation manuelle au masque, etc.) Rééducation du dorsalgie, lombalgie, etc. Exfoliation et abrasion des téguments et phanères par rabotage, fraisage et meulage

Liste des actes paramédicaux les plus courants

D’une façon générale, l’auxiliaire médical qui exerce en cabinet (libéral) ou en déplacement, est tenu de fournir un devis détaillé à son patient pour que ce dernier saisit les différents prix des actes paramédicaux dispensés. D’ailleurs, la tarification de ces professionnels de santé augmente dans le cas où :

  • L’auxiliaire est non conventionné (honoraires à tarifs libres)
  • L’acte se fait à domicile du patient
  • L’ajout des indemnités de déplacements ou les majorations des dimanches / jours fériés
  • Le praticien dispose de matériels à haute technologie dans son propre cabinet.
  • Des exigences particulières demandées par le patient

Rappelez-vous, la consultation et/ou les soins chez un kiné, un orthoptiste, un audioprothésiste ou un orthophoniste peut dépasser les 80 € ; d’où, l’importance de comparer les mutuelles si vous faites souvent appel à l’un ou plusieurs d’entre eux, certaines formules santé remboursent mieux que d’autres.

4.9/5 - (18 votes)