Accueil Conseils Mutuelle Santé

Prix appareil auditif : quel est le coût d’une prothèse auditive et quels remboursements prévoir pour le malentendant ?

7523
2
Prix appareil auditif

Le prix d’un appareil auditif ou prothèse auditive s’avère encore cher (il varie de 930 € jusqu’à 3 400 €) pour les malentendants, particulièrement les seniors ; le coût moyen de l’aide auditive est de 1550 € par oreille (Soit plus de 3000 € pour 2 oreilles). Toutefois, les tarifs des audioprothèses de classe (1) seront plafonnés progressivement via la réforme « 100% Santé » d’ici fin 2021.

L’appareillage auditif est partiellement pris en charge par la Sécurité sociale. Quant aux meilleures mutuelles, elles prévoient de rembourser jusqu’à 400 % des tarifs de convention en plus des forfaits supplémentaires de l’ordre de 900 €/oreille équipée. Cependant, le reste à charge peut être très important quand il s’agit d’une prothèse haut de gamme, intra-auriculaire, totalement invisible, ou avec des options de haute-technologie.

Le magazine senior de « Mutuelles-Comparateur.fr » révèle à quels prix sont commercialisés ces appareillages, les modalités de remboursement possible de la prothèse auditive. Découvrez aussi des astuces pour trouver un appareil auditif à prix raisonnable pour que le senior retrouve l’audition sans trop payer.

Prix de l’appareil auditif : comment varient les coûts des prothèses d’audition par les marques spéciales aides auditives

Les prix des appareils auditifs varient d’une marque à l’autre (de 980 € pour l’entrée de gamme et jusqu’à plus de 3000 € par oreille pour les prothèses haut de gamme). Le coût d’une prothèse auditive dépend non seulement de la gamme de l’appareil mais aussi de certaines options demandées par les malentendants.

En effet, l’intervalle des tarifs des appareils auditifs proposés par des marques comme « Afflelou » « Siemens », « Amplifon » et « Phonak » est lié aux facteurs suivants :

Schéma appareil auditif

Outre les éléments susmentionnés qui affectent directement le prix moyen d’un appareil auditif. Certaines prothèses auditives modernes disposent d’options de confort comme l’amplificateur de son, réducteur de bruit, résistance à l’eau, « Bluetooth » pour les connecter à d’autres appareils, etc. ce qui les rendent encore plus chères. Cependant, certains audioprothésistes proposent des remises périodiques ou des facilités de payement surtout pour les seniors.

D’une façon générale, la plupart des personnes affectées de surdité cherchent des prothèses auditives invisibles. De nos jours, la technologie permet de concevoir des audioprothèses plus discrètes.

Néanmoins, certains patients considèrent toujours l’appareil comme un embarras et signe d’handicap ; ils cherchent souvent à le cacher et à communiquer d’une façon normale.

Il est bon à savoir que votre médecin ORL peut prescrire une prothèse auditive visible (pour certaines raisons médicales). C’est le cas avec l’implant cochléaire ; Cependant, la coupe de cheveux, le style vestimentaire, ainsi que les bijoux peuvent être utiles pour le cacher.

Près de 6 millions de français sont des malentendants, et seuls 1/3 d’eux sont équipés de prothèses auditives. Les personnes âgées renoncent souvent à s’appareiller pour des raisons financières.

Pour diminuer le taux de renoncement aux soins ORL et aux audioprothèses, l’Etat a mis en place la réforme RAC 0 permettant aux assurés sociaux de se procurer des prothèses auditives de qualité, à tarif plafonné (1500 €) et sans reste à charge (0 € à payer). Le panier de soins « 100 % Santé » exige aux audioprothésistes de proposer des appareils avec 3 options au moins et une garantie de 4 ans.

Dans ce sens, n’oubliez pas de faire vos devis pour trouver une mutuelle adaptée (avec ou sans RAC 0) qui rembourse le coût de l’appareillage auriculaire, les accessoires et le suivi médical effectué par le médecin ORL.

Remboursement de la prothèse auditive : quels sont les montants prévus pour l’aide auditive par le régime de base et les mutuelles santé adaptées au RAC 0 ?

Le remboursement du prix de l’appareil auditif par le régime de base dépend de 2 facteurs : l’âge du patient malentendant et la « classe » de la prothèse (A, B, C, D selon son niveau technologique). Toutefois, cette prise en charge des audioprothèses reste la même par la CPAM ; elle est de 60 % d’un tarif de convention fixé à 199,71 €. Cela laisse un reste à charge élevé pour l’assuré (près de 1400 €, voire plus).

De plus, la facture peut s’alourdir avec les prix des accessoires (piles, microphone, etc.) fixés librement par les audioprothésistes en plus des dépassements d’honoraires des médecins ORL.

L’intervention des mutuelles santé dans ce genre de situation est indispensable pour compléter complètent la prise en charge de la Sécurité sociale à hauteur de :

  • 100 % de la BRSS + un forfait de 900 € par les mutuelles April et Apicil
  • 300 % de la BRSS + un forfait de 345 € par la FFA
  • 500 % de la BRSS par Veralis MUTOOS et Veralis Evolutive
  • Frais réels de la prothèse auditive si l’assuré opte pour un contrat « 100 % santé » afin de profiter pleinement du dispositif reste à charge 0 (RAC 0).

De plus, l’assuré est tenu de vérifier si sa mutuelle permet de rembourser un appareillage auditif bilatéral (pour 2 oreilles) après la décision du médecin traitant. Le fait de demander un devis gratuit permet de connaître tous les modes de remboursement des différentes compagnies partenaires.

Coût d’un appareil auditif : 6 astuces pratiques pour s’équiper d’une prothèse efficace et à tarif pas cher pour les malentendants

Les prix des appareils auditifs qui dépassaient les 1600 € (surtout le haut de gamme) sont souvent fixés par les audioprothésistes et s’avèrent bien au-dessus des seuils de remboursement prévus. Les prothèses auditives peuvent revenir à des prix moins chers que la moyenne quand le malentendant suit au moins l’une des 6 astuces suivantes :

  • Demander plusieurs devis auprès des audioprothésistes : ces derniers fournissent des devis complets au patient demandeur de l’appareil. Les documents incluent avec précision les coûts relatifs à l’achat de l’appareil et les services qui le concernent (entretien, réparation, paramétrage, etc.).
  • Utiliser un comparateur de prix : faire jouer la concurrence entre les différents fournisseurs de prothèses auditives permet sûrement de trouver des prix compétitifs et plus raisonnables.
  • Importer une prothèse auditive de l’étranger : les appareils achetés de l’étranger sont remboursés par la Sécurité Sociale et les mutuelles santé tant qu’ils sont fournis auprès d’audioprothésistes aux seins de l’Union Européenne. C’est le cas aussi des accessoires qui assurent son bon fonctionnement (micro, vibrateur, piles, etc.). Cependant, l’audioprothèse doit être :
    • marquée par le symbole CE
    • conforme aux normes de l’organisation mondiale de la santé
    • inclue dans la liste des produits pris en charge par le régime de base.
  • Acheter une prothèse auditive d’occasion : vous pouvez trouver des prothèses auditives d’occasion surtout sur les sites de E-commerce, leurs prix sont beaucoup moins chers. Toutefois, certains appareils ne sont pas adaptés à l’audition de l’acheteur, ce dernier est mené à consulter l’audioprothésiste pour le paramétrer de nouveau.
  • Se munir d’une surcomplémentaire santé : cette couverture médicale supplémentaire permet d’être remboursé de l’intégralité des dépenses médicales. La surcomplémentaire est une solution pertinente qui permet aussi de minimiser les restes à charge consécutifs à l’entretien et au renouvellement des accessoires nécessaires aux fonctionnements des appareils auditifs.
  • Opter pour les réseaux de soins : choisir une mutuelle conventionnée avec les réseaux de soins comme Carte Blanche, Santéclair, itelis, etc. permet à l’assuré de bénéficier des réductions intéressantes (jusqu’à 35 % moins cher) sur l’achat de l’appareil auprès des audioprothésistes affiliés.

L’aide et l’appareillage de l’audition nécessite toujours la prise préalable d’une mutuelle afin d’être bien remboursé ; alors, faire des devis comparatifs pour découvrir les formules adaptées et comparer leurs plafonds pour couvrir les appareillages pour malentendants.

2 Commentaires

  1. Depuis quelques mois, les écouteurs commencent à me faire mal la nuit même si le volume est bas J’ai fait un test auditif chez un audioprothésiste (mon voisin) et il m’a dit que j’ai besoin d’une intervention chirurgicale. Sincèrement, je craigne les hôpitaux, la prothèse peut-elle me priver de l’opération ou non ?

    • Bonsoir Hélène, au cas vous souffrez de problèmes de l’audition, c’est seulement le médecin spécialiste (ORL) qui peut diagnostiquer vos oreilles et prendre la décision. Ainsi, la prothèse auditive ne substitue pas les traitements médicaux (par chirurgie ou non), ces derniers peuvent être obligatoires pour avoir l’audition saine comme avant

Comments are closed.