Accueil Conseils Mutuelle Santé

Réduire ses frais médicaux : conseils pratiques en plus des formules santé pas chères pour maîtriser vos dépenses de santé

3034
0
Réduire ses frais médicaux

Réduire ses frais médicaux s’avère parfois nécessaire, vu que diverses dépenses de santé sont peu remboursées (surtout celles des seniors), ainsi que certains praticiens et thérapeutes pratiquent des dépassements d’honoraires qui sont non pris en charge par le régime de base.

À ce niveau, le premier conseil à admettre pour maîtriser les frais médicaux est de préserver l’état de santé et garder la forme. De plus, être couvert par une mutuelle pas chère contribue à réduire le budget consacré à la santé. Toutefois, d’autres astuces permettent de minimiser les frais des médecins et des médicaments sans se priver des soins essentiels.

Découvrez-les sur le magazine senior de « Mutuelles-comparateur.fr » et faites diminuer votre facture santé.

Réduire ses frais médicaux : 7 astuces pour minimiser sa facture de « santé » et préserver le budget

Avec l’âge, jouir d’une bonne santé coûte de plus en plus cher. Cependant, il est possible pour les seniors de réduire prestement leurs frais médicaux, en suivant quelques conseils simples :

1Profiter des dépistages et vaccinations gratuits :

Il existe une dizaine de journées dédiées à certaines pathologies, elles sont organisées pour sensibiliser la population sur l’importance de dépistage. Vous pouvez ainsi bénéficier d’un examen, voire une vaccination gratuite dans certains cas.

  • Des exemples de dépistages gratuits :
    • Mammographie dans la journée de lutte contre le cancer des seins.
    • Test mélanome durant la journée nationale de dépistage du cancer de la peau.
    • Analyse VIH lors de la journée mondiale contre le SIDA.
    • Etc.
2Adapter votre mutuelle à vos besoins :

Le fait de s’offrir une mutuelle santé pas chère permet déjà de réduire les dépenses médicales. D’ailleurs, trouver un contrat santé à tarif réduit et qui rembourse efficacement votre besoin médical principal ainsi que les dépassements d’honoraires est un atout important pour économiser.

  • À titre d’exemple : Si vous consultez souvent un médecin généraliste ou spécialiste qui pratique des dépassements d’honoraires, choisissez une mutuelle qui consacre des taux de remboursements supérieurs à 150 % pour le remboursement des consultations.
    Si vous avez des besoins importants en optique et en dentaire, privilégiez les « formules 100 % santé » pour ne pas avoir de restes à charge chez l’opticien ou le dentiste.
3préférer les établissements hospitaliers conventionnés :

Les hôpitaux et cliniques conventionnés avec la Sécurité Sociale admettent des tarifs négociés pour leurs patients, notamment pour plusieurs dépenses hospitalières comme les frais de séjour, le prix de la chambre particulière, les admissions psychiatriques, etc. De plus, le séjour dans un établissement conventionné est mieux remboursé par le régime de base

4Acheter des appareils en ligne :

Le commerce électronique d’équipements médicaux et paramédicaux sur internet est autorisé par la loi et c’est nettement moins cher.

  • Exemple : L’achat d’une paire de lunettes sur internet permet de réduire les coûts jusqu’à 30 %, ainsi que procurer des médicaments en ligne fait économiser plus de 15 % du prix. Cependant, il faut être vigilant aux concepteurs, à la source, et à la qualité du produit.
5Négocier les prix avec les spécialistes :

Sachant que chaque acte médical a son propre prix ; Vous pouvez négocier votre facture chez votre médecin au cas de dépassements d’honoraires excessifs, celui-ci peut adapter plus ou moins ses tarifs de consultation à votre budget. Ça vaut le coup de tenter, mais n’abusez pas. De plus, les prix de certains médicaments varient d’une pharmacie à l’autre. Pensez à trouver celle qui propose le tarif le moins cher pour le même médicament.

6Privilégier les médicaments génériques :

Les pharmacies en dispensent deux millions de boîtes chaque jour à leurs clients, il est recommandé de privilégier les médicaments génériques, leurs qualités sont vérifiées par les autorités et sont en moyenne 30% moins chers que les médicaments de marque.

7Se rendre chez les centres dentaires mutualistes :

Au cas vous avez besoin d’un dentiste ou un prothésiste (en dentaire ou en audition), le magazine senior recommande de consulter chez les centres dentaires mutualistes, ils s’agissent de praticiens qui :

  • sont affiliés à des réseaux de soins comme Santéclair, itelis, etc.
  • ne pratiquent pas des dépassements d’honoraires
  • appliquent des tarifs réduits
  • offrent des soins accessibles à tous
  • acceptent le dispositif de « tiers payant »

→ Soyez attentifs et prenez les mesures de prévention possibles lors des canicules, les inondations, et les épidémies des affections saisonnières comme le cas de gastro-entérite.

Même si le système de santé français est l’un des meilleurs par rapport aux pays voisins, les traitements médicaux et thérapeutiques sont parfois onéreux et coûtent cher surtout ceux des seniors. D’ailleurs, les dépenses de santé par patient sont estimées à 3000 € par an en moyenne. Alors, commencez à réduire vos frais de santé dès l’instant optez pour une mutuelle santé capable de mettre à 0 les restes à charge.