Abus d’alcool : Attention aux conséquences, vous risquez votre vie !

593
0
Abus d’alcool et seniors

L’abus d’alcool par les séniors est extrêmement nuisible à leurs états de santé tant bien physique que psychologique. D’ailleurs, 2,2 millions est le nombre d’alcooliques dépendants et les buveurs excessifs dépassent les 5 millions.

Les boissons alcoolisées (bières, vins, liqueurs et cocktails) engendrent souvent des incidents dramatiques. L’impact est d’autant plus grave lorsqu’que l’alcool est mélangée aux médicaments consommés par les personnes âgées.

Le magazine senior de « Mutuelles-Comparateur.fr » précise les effets et les facteurs aggravants des « spiritueux » ainsi que des astuces pour aider les personnes alcooliques à s’en sortir.

Abus d’alcool : des conséquences dévastatrices sur la santé des seniors

Un senior qui abuse de l’alcool s’expose à plusieurs effet indésirables comme :

  • le manque de la coordination motrice,
  • la diminution de la masse musculaire,
  • la confusion mentale,
  • l’hallucination,

Cela augmente le risque d’accidents domestiques et peut être la première cause de la chute chez les personnes âgées.

Aussi, l’intoxication aiguë à l’alcool est plus fréquente puisque l’organisme prend plus de temps pour réduire les produits ingurgités. Ainsi, elle se traduit par différents troubles qui touchent la quasi-totalité des organes du corps d’un senior.

Les principales maladies liées à l'alcool

Face aux nombreux risques sur la santé, le mieux est d’assurer un accompagnement constant des personnes âgées dépendantes ou sous médicaments contre-indiqués lors de consommation d’alcool.

Alcoolisme excessif chez les seniors : des chiffres alarmants qui donnent envie de rester sobre

La consommation d’alcool diffère d’une personne à l’autre. À titre d’information, un verre standard contient 10 g d’alcool. « Abuser de la boisson » se divise généralement en 3 niveaux :

  • risqué :
    • plus de 2 verres par jour.
  • nocif :
    • Plus de 60 g d’alcool pour un homme ou de 40g pour une femme durant la journée.
  • dangereux :
    • 60g ou plus en une seule prise.

En outre, les données épidémiologiques font sortir des chiffres alarmants en ce qui concerne les taux des seniors consommateurs abusifs d’alcool:

Taux des seniors ayant une consommation abusive d’alcoolIl résulte de ce graphique que le taux des personnes consommatrices d’alcool sans modération, baisse légèrement après 65 ans, sans toutefois atteindre des niveaux rassurants.

Le mésusage de l’alcool est à l’origine de 30 % des accidents de la route chez les plus de 50 ans. Cela sans compter les 20 % d’accidents domestiques directement liées à l’alcoolisme. Ce même fléau, est aussi à l’origine de plus de 15 % des accidents de travail des seniors actifs.

Abus d’alcool : que faire pour stopper ce fléau ?

L’étendue de la surconsommation d’alcool est causée par le fait que ce comportement est considéré comme une pratique sans risque et que, après un certain âge, il est trop tard pour arrêter. Dans certains cas, cette manie est encouragée par l’héritage culturel (Apéro, repas arrosés, réunion dans le bistro, etc.).

Il est aussi fréquent que la surconsommation d’alcool soit attribuée à la fragilité émotionnelle des seniors ; vide créé par le départ à la retraite ou un éventuel divorce du senior à un âge tardif.

A cet égard, il est essentiel :

  • d’entamer une prise de conscience collective à propos les méfaits des boissons alcoolisées.
  • D’amorcer un changement dans les habitudes et le comportement de l’individu concerné.
  • De consulter les spécialistes concernés (Alcoologue, psychologues, centres de désintoxication, etc.) qui sont capables de remédier la situation.
  • De choisir le bon contrat de santé qui permet de rembourser le senior en cas de dépenses médicales importantes liés à la consommation de l’alcool

Derrière les personnes dépendantes à l’alcool se cache des histoires. Y en a celle qui lève le coude dans les bistrots, d’autres qui se trouvent en piteux état dans les bars et celles qui vomissent et chutent dans les rues.

D’où, Le magazine senior de « Mutuelles-comparateur.fr » rappelle l’importance d’utiliser toutes les méthodes possibles pour détecter les signes d’abus d’alcool à un stade précoce et conseille d’assurer un meilleur accès à la santé pour le senior, grâce à une mutuelle adaptée.

Abus d’alcool : conséquences et conseils pour s’en sortir
La moyenne des votes pour l’article est : 4.77 (95.38%) 13 votes

PARTAGER